Le catholicisme et la démocratie

Le catholicisme et la démocratie

Préface de François Palacio

« Dans le tumulte des discussions politiques et théologiques qui secouent l’Europe au cours de ce XIXe siècle désigné parfois comme l’ère des révolutions, l’Abbé Maret tient une place à la fois originale et significative. Dans la continuité des thèses libérales de Lammenais mais sans, comme ce dernier, aller jusqu’à la rupture avec la hiérarchie ecclésiastique, Henry Maret incarne cette inflexion de la pensée catholique qui, en l’espace de quelques décennies, aura mené l’Église de la défense de la légitimité monarchique au développement de la doctrine sociale et à la promotion de la démocratie politique. »

« Si la séparation du pouvoir spirituel et temporel est en partie le fait d’une volonté de déchristianisation offensive et préjudicielle pour la liberté religieuse, il convient de voir en même temps dans la sécularisation du pouvoir politique un effet de la sagesse divine qui ménage ainsi à l’annonce évangélique les voies adéquates de sa proclamation, celles de l’enseignement et de la prédication fondée non sur la force mais sur la seule puissance du Vrai et du Bon. »

Collection "Écrits brefs"

979-10-92801-35-4 - 64 p. - 9,5 x 17 cm

 

 

6,90 €

Vous aimerez aussi...